Photo0773Eh oui quel succès pour les Tupperwine de Fabrice, nous en sommes déjà à l'épisode 18. Les participants sont de plus en plus nombreux, les endroits de plus en plus fous, et les vignerons toujours d'aussi grande qualité. C'est sur l'eau que nous étions mardi soir, auPhoto0774 niveau du bras de la monnaie, un passage étroit juste en face de Notre-Dame; c'est là qu'est amarée le Six-Huit, la péniche avec de la musique, du vin, et de la bonne ambiance dedans. L'endroit est tout simplement magique. Michel Arnaud, du Domaine de la Millière dans la vallée du Rhône, nous a honoré de sa présence hier soir. Au programme la dégustation de son Chateauneuf blanc, du Côte du Rhône, du Côte du Rhône Villages, et une verticale de Chateauneuf du Pape. Alléchant, non?

Le pont est noir de monde; les passants se demandent ce qu'il se passe, les japonais nous prennent en photo, distribution des verres, feuille de dégustation et stylo en main, nous sommes prêts à attaquer. On commence donc par le Chateauneuf blanc 2008 (j'avais adoré leur 2007 gouté au salon des vignerons indépendants, dont les arômes de citron m'avaient marquée). Nous avons ici une robe très claire, presque transparente, et un nez plutôt discret bien que laissant deviner des arômes de citron et de miel. La bouche n'est pas encore super expressive, amer, une belle acidité, une finale assez courte. Peut-être encore un peu jeune pour qu'on puisse apprécier cet assemblage de grenache, clairette et bourboulenc à sa juste valeur.

Photo0775

Chateauneuf du Pape blanc 2008, Domaine de la Millière

On enchaîne avec les rouges et on commence avec un Côtes du Rhône 2006. Une belle robe pourpre, limpide, au nez des petites notes de crêpe caramel. Ah non, ça c'est le gars derrière nous qui depuis qu'on est arrivés nous nargue avec ses crêpes salées et sucrées...Plus sérieusement, après aération, je lui ai trouvé des notes de poivre à ce vin. En bouche il y a de la matière, c'est tannique sans assécher la bouche, ce qui est du au cépage grenache (assemblé à de la syrah et du mourvèdre) d'après Michel. Une excellente entrée en matière.

Photo0777

Côtes du Rhône rouge 2006, Domaine de la Millière

Le Côtes du Rhône Villages 2006 nous emmène vers des notes plus fruitées. La robe est similaire au précédent ("typique", "couleur villageoise", dixit XXXX), le nez est sur le fruit noir, je dirais les mûres et les ronces qui vont avec, en septembre, quand les fruits sont mûrs et les ronces presque sèches. Nous sommes ici sur un assemblage de grenache, cinsault et mourvèdre. C'est sympa mais je crois que j'ai préféré le précédent. Et puis on commence un peu à se disperser, c'est l'heure de la pause...

Photo0778
Côtes du Rhône Villages rouge 2006, Domaine de la Millière

La pause, la pause, on fait des pauses maintenant dans les Tupperwine?? Eh oui, c'est pause ravito, on craque pour des assiettes de fromages et de charcuteries, certains estomacs sur pattes ne pouvaient plus résister. Et qu'est que ça fait du bien de grignoter un morceau, accompagné des vins de Michel Arnaud. Eh oui le coin Tupperwine on ne le reverra, car la dégustation se poursuit à table. Le Chateauneuf rouge du domaine, en version 2007 puis 2006. Le 2007 ne s'exprime pas encore totalement mais le 2006 a déjà beaucoup de choses à raconter; il marche sur les traces du 2005, découvert lors d'un Tupperwine, déjà!

Encore une très très belle soirée, presque un Tupperwine d'un nouveau genre, merci et bravo à tous, et vivement la prochaine "réunion"!

Photo0781                   Photo0784