Bon je sais bien que les posts où je parle de ma cuisine ont beaucoup moins de succès que ceux dans lesquels je parle de resto. Mais c'est pas grave, je m'entête, et je présente la version "live" du test culinaire.
'
Photo1125Apéro: Le P'ti Saur, un gros lot (grolleau) du Domaine Saurigny. J'avais envie d'un vin pétillant pour fêter le travail que vient de trouver ma soeur. Des bulles fun, sympa, sans tomber dans le classique champagne. En plus ce qui est rigolo, c'est que j'avais déjà servi à ces mêmes invités un apéro Polissonne (du même domaine Saurigny) il y a quelque temps, ça avait eu un beau succès, et la cohérence est plus qu'assurée:-) Eh bien Le P'tit Saur a eu le même succès que la Polissonne, déjà c'était exactement le vin dont j'avais envie (et psychologiquement, ça joue), et franchement c'était excellent: couleur fun, bulles légères, du fruit (framboise), et un peu de crâmé (le côté oxydatif peut-être?) mais juste bien. Ca se boit tout seul! Saurigny qui confirme là que c'est un domaine que j'aime beaucoup! En vente chez Lolo Baraou bien sûr.

'
En entrée pas de surprise, les fameux feuilletés chèvre/miel. La surprise c'est le vin, un vin qui va contrePhoto1130 logique d'enchaînement des vins à table. La règle voudrait que l'on commence par les vins les plus légers (en arôme, en sucre, en alcool) pour finir avec les plus costauds, ceci afin de ménager vos papilles et qu'elles puissent progressivement apprécier chaque vin à sa juste valeur. C'est un peu comme la course à pied: ça ne viendrait à l'idée à personne de commencer par le sprint, sinon on finit la course dans un sale état. Voilà pour l'image, revenons à mon fameux vin. Un vin blanc de Loire, Pineau de la Loire pour être précis, du Domaine des Galloires. Choisi pour plusieurs raisons: 1) C'est mon pôpa qui me l'a vendu, j'avais envie de goûter 2) Loire et chèvre je ne suis à peu près dans les clous niveau cohérence régionale (même si je ne sais pas d'où vient le Soignon qu'on achète à Monoprix mais faut bien faire genre on s'y connaît quand on écrit un blog:-) 3) Pourquoi pas un vin légèrement sucré puisque mon entrée l'est aussi avec le miel? Quand on voit la prise de tête pour le choix d'un vin on se dit que les invités sont vraiment choyés chez moi:-) Et le résultat dans tout ça? Excellent, c'est très bien passé, accord très sympa: sucre, acidité, croquant, onctuosité, on ne sait pas si je parle du vin ou du plat ce qui signifie que l'accord était réussi! PS: un rapport plaisir/prix excellent: 7,20€ la bouteille!

'

Photo1126La plat pas de surprise non plus, poulet au citron, mais mieux réussi que la dernière fois car le goût du citron était plus présent. Le vin choisi, Riesling allemand, offert par ma sister. Choisi pour plusieurs raisons: 1) Non j'arrête avec mes raisons à la con. Quoique. Non rien. Là encore en toute modestie accord plutôt réussi! Quoique, on a pas trop senti son goût sur le coup, parce qu'entre le vin sucré d'avant et le plat très arômatique il a eu un peu de mal à exister ce Riesling...

Mais, pour avoir retester l'accord avec les restes, je confirme que ça aurait pu aller, et que ce Riesling était loin d'être discret. Il était au contraire très arômatique; je serai bien incapable de dire quels arômes mais plutôt fleurs ou fruits blancs, et sans doute avec une pointe de sucre résiduel parce que c'était "doux". Et du coup c'est un vin qui avait tous les atouts pour se marier avec ce poulet au citron (piment doux, curcuma, gingembre, citrons confits, olives)!

En dessert, le coup de maître, la technique de crise, je fais de la récup dis donc, je ressors le vin de l'entrée! Ben oui un vin sucré mais se tenant, ça sera parfait avec ma sublississime tarte tatin (pomme=sucre et acidité). Trop la classe. Pour la peine et pour satisfaire mon ego, une photo de ma tarte (puisque le vin vous l'avez déjà vu). Bon je la mets en petit quand même:

Photo1124

Un Dîner Presque Parfait, c'est pour bientôt.

Un LL