Photo0178La suite de mes cours de l'année dernière, à l'Union des Oenologues de France. Après les régions de France nous passons à l'Europe, puis bientôt au monde. Bien qu'il soit impossible de faire un tour d'Europe en 2h30 je trouve que nous avons évoqué pas mal de pays, régions, cépages. Tous ne sont pas des coups de coeur bien sûr, mais ça reste néanmoins une soirée intéressante, au cours de laquelle nous avons dégusté la bagatelle de 12 vins. Rien à voir avec les 31 vins de l'ami SuperFred, mais 12 c'est déjà beaucoup pour moi...Quelques commentaires rapides donc, et plus de détails et d'impressions sur ceux qui m'ont plus plû!

- Crémant du Luxembourg, Caves Jean Schlink-Hoffeld, Brut méthode traditionnelle 2005: un nez floral, légèrement grillé, un vin fait à base de Pinot Auxerrois (clône du Pinot Blanc). Nul.

- Nyetimber Classic méthode traditionnelle 2001, un vin d'Angleterre: oxydé, iodé, un nez de pommes mûres. En bouche il y a beaucoup de trop de bulles, et la finale est rêche et acide. Nul.

Photo0180

DOCG Vermentino di Gallura, Cantina Gallura, Genesi 2006: ah le vermentino, aussi appelé rolle en Provence. Une robe dorée claire, pas très intense, un nez frais, fruité, citronné, assez agréable et qui s'ouvre avec le temps. Malheureusement la bouche est dominée par l'alcool, la chaleur, l'acidité. Dommage, ça donne un vin bof. Ce petit tour en Italie ne m'aura pas convaincue.

Photo0182

Le Crémant du Luxembourg, et le Vermentino d'Italie

- DO rias baixas, Fulget 2006: un vin blanc d'Espagne, à la robe jaune pâle légèrement brillante, un nez arômatique qui me fait penser à du viognier mais en plus léger (pêche blanche, abricot sec). Un nez qui évolue sur les agrumes. En bouche nous avons une belle structure, et une belle acidité finale, avec des notes de citron. J'aime bien, c'est pas mal.

Photo0183AOC Valais, Petite Arvine 2005: nous voilà en Suisse! La robe est dorée, le nez est solaire et sur les agrumes ainsi que de façon très légère sur les fruits exotiques. Il s'ouvre d'ailleurs sur des notes de mangue. En bouche ce vin nous propose une belle ampleur et est doté d'une belle acidité. J'aime bien, je dis "bien" ("bien" c'est mieux que "pas mal")

'

On passe aux rouges:

- AOC Valais, Maître de Chais Cornalin 2006 (on reste en Suisse): la robe est rubis brillante, le nez est terreux, sur la terre humide; il s'ouvre sur des notes de petits fruits noirs, et reste sur la fraîcheur. En bouche belle colonne vertébrale acide, et finale sur le fruit, mais je ne suis pas fan, c'est bof.

- Topikos Inos Heraklion: Estate Michalakis Merlot 2005: vous l'aurez deviné, nous sommes en Grèce. La robe est rouge et intense, avec limite des reflets tuilés, le nez est lourd et chargé, en bouche quelques notes empyreumatiques, comme le café par exemple. Je ne sais pas si c'est dû au climat chaud du pays; en tous cas pas de coup de coeur pour moi, j'ai mis bof.

- DO ribera del Duero: Secreto 2005: un nez très chaud, sur les fruits confiturée: cassis, mûre, fraise. C'est un assemblage de tempranillo et de grenache qui est passé en fûts; en bouche c'est rapeux et hyper astringent, j'aime pas, aucun plaisir sur ce vin d'Espagne. Encore un bof.

Photo0184

Vinho regional terras-do-sado: Adega de Pegoes Touriga Nacional 2004: la robe est très concentrée pour ce vin du Portugal, le nez est marqué par l'alcool, en bouche c'est amer et légèrement astringent, avec une finale sur le café. Bof.

'

'

On retourne en Italie:

Photo0188        Photo0190

- DOC montepulciano d'abruzzo: Torre Galasso Invecchiato in barriques di rovere 2004: la robe est brillante, les larmes sont fines, brillantes et rapides. C'est un peu fade en bouche, marqué par le bois et la vanille. J'ai mis "pas mal" mais je ne sais plus pourquoi!

Et, on finit par les liquoreux, qui vont nous emmener dans l'Est de l'Europe:

Photo0185d'abord en Autriche avec un Burgenland: Neuburger Trockenbeerauslese 2006:Photo0187 comme son nom l'indique c'est un vin fait à partir de grains de raisins touchés par la pourriture noble et désséchés. La robe est orangée pâle, les larmes sont incroyablement lentes! Le nez est sur la mandarine; en bouche c'est poire, melon, abricot. C'est comme un bonbon mais du coup c'est trop sucré, trop lourd, ça manque d'acidité. Dommage, je lui mets "pas mal".

'

Photo0192

On finit notre tour d'Europe par un vin assez extraordinaire qui nous vient de Hongrie. Un Tokay évidemment. Plus exactement un Tokajhegyalja: Heidrich Pince Tokaji 5 puttonyos Aszu 2003. Quelques infos sur ce nom à rallonge: aszu est un des cinq types de Tokay qui existe. Il est fait à partir de raisins rotis attaqués par la pourriture noble qui macèrent dans un vin de base sec. Plus la quantité le pâte aszu (grains rôtis) ajoutée (définie en puttonyos généralement 3, 4, 5 ou 6) est élevée plus le vin final sera riche en sucre. Pour avoir le droit à l'appellation aszu le vin doit avoir séjourné au moins deux ans en fûts et un an en bouteille.

Pour celui qui nous intéressait ce soir-là on a ajouté 5 seaux (5 puttonyos) de 25 kg de raisins désséchés à 136 litres de vin sec. La robe était ambrée, le nez marqué par l'alcool (éther) et le vieillissement. En bouche je me rappelle surtout d'une belle acidité et d'une longueur en bouche assez extraordinaire. C'est ce qui m'a marqué par rapport au vin précédent, qui manquait complètement d'acidité. C'était pas mal du tout, à croire qu'ils avaient gardé le meilleur pour la fin!