PICT4189Crée en 1982 par deux français et deux québécois, qui étaient persuadés qu’ils pouvaient faire pousser de la vigne au Québec, la première récolte du domaine a eu lieu en 1985.

Pourquoi se sont-ils installés ici ? Trois raisons : la première donnée par notre guide est que l’emplacement est stratégique commercialement parlant : un peu plus d’une heure de Montréal, pas très loin de la frontière américaine, à trois heures de Québec. Bizarre comme première raison, j’étais un peu étonnée qu’elle commence par celle-ci. Seconde et troisième raison un peu plus classiques, le climat et le terroir. Comme tous les domaines visités le domaine bénéficie d’un micro climat avec une saison végétative plus longue qu’ailleurs, et un sol fait d'argile et d'ardoise.

Comment protègent-ils la vigne du froid ? En recouvrant les pieds de vigne de terre : comme on le voit sur la photo les rangées de vigne sont assez espacées ce qui permet de creuser une tranchée au milieu et de remonter la terre de chaque côté sur les pieds de vigne. Ca s'appelle le buttage.

PICT4197

Enfin, pour lutter contre les gels de printemps, après avoir pendant de longues années utilisé l’altogel (des torches à l’huile qu’il faut allumer une par une et surveiller consciencieusement pour s'assurer que les vignes ne prennent pas feu...) le domaine a opté pour une éolienne, au milieu de la parcelle. En tournant elle remue l’air, et fait ainsi remonter l’air chaud qui est au ras du sol. Ceci permet de maintenir au niveau des bourgeons une température qui les empêche de geler. A noter qu’une éolienne suffit à « réchauffer la parcelle » mais que la butte que l’on voit sur la photo n’est pas atteinte par l’éolienne ; et en fait il n’y a pas besoin car la température sur la butte est supérieure à celle de la parcelle devant.

PICT4190                     PICT4191 

Le domaine produit 10 vins (divin?),du blanc, du vin gris, du vin de glace et du vin muté. La visite guidée fut très agréable et très instructive. Je vais d'ailleurs tenter de mettre en ligne une vidéeo, parce que c'est beaucoup plus joli avec l'accent (on entend pas bien mais c'est adorable):

Les jarres que l'on voit en haut sur cette photo contiennent un vin muté, c'est à dire que l'on a ajouté de l'eau de vie (de l'alocool) pour stopper la fermentation. Ce vin passe six ans dehors dans ces jarres quelque soit la température extérieure, qui sont ouvertes, d'où évaporation, d'où le nom de ce vin, La Part des Anges.

PICT4192

Le pressoir, un pressoir français; à l'intérieur deux plaques se rapprochent progressivement pour presser le raisin. Pour le vin de glace le pressoir est plus petit et c'est un ballon qui se gonfle à l'intérieur et presse ainsi le raisin:

PICT4198

Passons à la dégustation:

Blanc fûts de chêne : un 100% seyval blanc doté d'une belle acidité, et d'un boisé complètement fondu. Un blanc léger mais qui a du caractère.

Vin gris : trois cépages composent ce vin, le seyval blanc, le muscat de New York, et le geisenheim. La première chose qui marque sur ce vin c'est sa robe. Une couleur à laquelle on est clairement pas habitués: gris clair avec des reflets violacés, tout en transparence et en nuances, "saumonné" comme c'est écrit sur leur site, un peu peau de saumon en fait. Au nez et en bouche c'est clairement litchi, litchi et encore litchi. Quelques notes florales et exotiques également, de celles que l'on retrouve dans certains vins d'Alsace. Ca surprend, c'est agréable et efficace, par contre j'aurais du mal à le servir car c'est très typique et très original et je ne vois à quoi l'associer. Et seul ça me paraît trop "fort". Si vous connaissez et que vous avez des suggestions n'hésitez pas.

PICT4199

La Marquise: encore un 100% seyval blanc, fortifié, très sucré, arômes de fruits macérés, de pruneaux à l’eau de vie, et qui titre 17% d'alcool. Trop fort pour moi.

Blanc régulier : le même 100% seyval blanc que le premier, mais sans le passage en fûts de chêne: un peu fade par rapport à celui qui est passé en fûts, peut-être aussi parce qu’on l’a goûté après la marquise….

Résultat j'ai acheté une bouteille du blanc fûts de chêne, et une bouteille de leur vin de glace. Notre guide l'a très très bien vendu et je l'ai donc acheté sans le goûter. Bouh, pas bien...Mais quel plaisir de raconter son histoire quand je l'ouvrirai (même s'il est pas bon :-), de toutes façons il sera forcément bon avec une belle histoire comme ça!).