11Enfin un domaine situé sur un vrai coteau !!!!! Rien que pour ça on se sent dans un endroit plus familier. En plus « d’en haut » on a une vue plutôt sympa sur le lac.

Accueillies par une dame charmante dont je ne connais pas le prénom, et qui avait travaillé avant à l’Orpailleur. La question que je suis obligée de poser, pourquoi avoir quitté l’Orpailleur ?? Parce qu’il y avait trop de travail, et pas toujours intéressant, elle en avait marre de faire cinq visites guidées par jour. Elle a aimé la « jeunesse » (que ce soit l’âge du domaine ou l’âge de ceux qui y travaillent) des Brome, la dynamique, les projets etc…

Pas de visites ce jour-là donc nous avons eu le droit à une heure de présentation particulière, pendant que dans la salle derrière une équipe s’affairait à mettre en bouteille le vin de glace.

11

Bon là y'a plus personne sur la photo mais quelques minutes avant il y avait encore quelques personnes qui mettaient en bouteille le vin de glace. Elle se fait à la main car les bouteilles sont plus petites (200 ml) et ils n'ont pas de machine adaptée.

Ce domaine existe depuis 2000, a ouvert au public depuis 2005, a une superficie de 10,5 ha, et plante 10 000 nouveaux pieds de vigne par an. A noter que dans la plupart des domaines que nous avons visité, du moins les domaines crées récemment, il y a des projets d’agrandissement ou d’extension, et ce toujours de manière raisonnée. Ils souhaitent accorder plus d’importance à la qualité qu’à la quantité.

11

Les "étiquettes" bleues ce sont les nouveaux plants

Douze cépages sont cultivés aux Brome : Riesling, Chardonnay, Geisenheim, Baco Noir, Vidal, Seyval Blanc, Seyval Noir, De Chaunac, Maréchal Foch, Cabernet Franc, Saint-Pépin, Pinot Noir . Le domaine qui en termes de cépage, d’emplacement, et d’esprit se rapproche le plus de nos vignobles français !

Pourquoi le vin de glace est toujours fait avec du vidal ? Parce qu’il a une peau plus épaisse et qu’il résiste mieux aux températures négatives tout en gardant du jus. Pour info avec 100 kg de raisin on obtient environ 85l de jus alors qu'avec 100 kg de raisin de glace on obtient moins de 15l de jus.

Dégustation

11

Rosé: très clair, frais et léger, le vin de l'été qui ne vous fera pas mal à tête!

Blanc sec Cuvée Charlotte: la fille du domaine s'appelle Charlotte, elle a donc sa cuvée! Vin très agréable, des notes de fleurs blanches au nez, minéral et frais en bouche, acidité discrète en finale ce qui fait que ce vin est étonnament doux pour un sec!

Blanc demi sec Vidal avec 15% de Chardonnay: un vin très très agréable à boire, très bien décrit sur leur site.

Rosé plus foncé (Péché): assemblage de seyval noir et de maréchal Foch, avec une robe bien plus intense que le premier rosé. Un vin qui ne me laisse pas un souvenir impérissable.

11

De Chaunac:  au nez des petits fruits noirs et rouges, des notes de bleuets et de canneberges pour citer les fruits locaux (j'ai bu du jus de canneberge et manger un muffin aux bleuets donc forcément j'étais influencée...) et surtout une dominate terreuse pas désagréable, car ce vin est doté d'un bel équilibre entre tous les éléments qui font ses caractéristiques.

Cuvée Julien: nommé ainsi car le fils du domaine s'appelle Julien. Assemblage de Maréchal Foch, de Chaunac et Baco. Des notes fruitées dominent au nez comme en bouche. De la cerise noire, de la mûre, de la fraise des bois. Très agréable.

Baco: un vin caractérisé par des notes épicées, au nez comme en bouche, notamment le poivre.

De Chaunac Réserve passé 16 mois en fûts : boisé et encore plus terreux que le premier de Chaunac

Et en bonus les vins de glace:

Vin de glace régulier 2005 : au nez agrumes pamplemousse, acidité ; en bouche on retrouve des notes de miel et de fruits secs mais toujours avec une très belle acidité caractérisées par des notes d'agrumes. J'en ai acheté une bouteille j'espère pouvoir la garder un moment, et je vous en reparlerai! 

Vin de glace fûts de chêne 2004 : au nez des notes plus subtiles d’épices de vanille, un peu comme un whisky. Excellent et très fin mais trop typé pour moi.

11

Cette rencontre restera un excellent souvenir!!!!

Ici la technique de protection de la vigne pour l’hiver n’est pas la même qu’à l’Orpailleur : on met simplement de la paille aux pieds des vignes pour les protéger du froid. Idem pour le vin de glace, ici une fois cueillis les raisins ne sont pas attachés à la vigne, ils mûrissent dans leurs caisses, sous la grange.

11