Photo0689Deux rosés du Domaine des Féraud dans le Var: la Cuvée Spéciale rosé tout court, bien mais rien de spécial, et la Cuvée Spéciale Antiopolis, qui elle pour le coup vaut le détour. Même au cours d'un repas dans lequel le vin n'est pas l'élément central vous êtes obligés de vous arrêter deux secondes pour vous dire: waouah, je bois un rosé hyper sympa, qu'est ce que c'est? Au nez on a rapidement des fruits rouges frais, fraises, un peu framboises, et des notes épicées mais que j'aurais du mal à définir (cannelle?). En bouche on a du gras, du beurré, une sensation de passage en fûts qui me marque à tous les coups, un côté patiné qui franchement me plaît bien. Cette idée du passage en fûts est renforcée par des notes de fumé qu'ont devinées les convives. Sa légère acidité finale fait de ce vin, clairement un ton au dessus du premier, une vraie gourmandise. Malheureusemnt je n'ai rien trouvé sur ce vin sur le net, donc je vais me renseigner pour en savoir un peu plus sur le domaine et ce rosé en particulier.

Photo0690        Photo0703

La Cuvée Antiopolis 2007 du Domaine des Féraud, avec une petite mise en scène florale...

Photo0692Avec le dessert on a le droit à un habitué de dindonswine, le Maydie (2007), du château d'Aydie. Je le redis, il s'agit d'un tannat (cépage du Madiran) muté, c'est à dire qu'on a ajouté de l'alcool pour stopper la fermentation. Il en ressort un vin riche en sucre et en alcool (17°), dont j'adore la robe hyper concentrée qui marque bien le verre de ses larmes violines et le disque bien vif. Au nez comme en bouche c'est très porté sur le fruit, de la cerise à l'eau de vie et du pruneau. C'est doux, c'est bon, et en dessert avec un gâteau opéra 100% chocolat, des brownies 100% chocolat et des fraises, eh bien ça a fait mouche, tout le monde a apprécié! Yes yes yes.