Je n'en ai jamais parlé sur ce blog mais Casa Vino, un bar à vins italiens a ouvert début octobre à Nantes. Ce bar est le bébé d'Armel Michenaud, émérite Audencia que j'avais rencontré lors d'une dégustation des vins de Giacomo Vico (déjà) à Paris. Armel nous raconte d'ailleurs sur son blog la création, puis l'ouverture et la vraie vie de son bar. Vous pouvez suivre ses périgrinations au jour le jour ici. D'ailleurs je n'ai pas de jolie photos de l'intérieur, ou de la devanture, pour en voir vous pouvez aller , ou .

Photo0354

C'est un peu flou et pas très lumineux mais nous sommes chez Casa Vino avec le boss Armel à gauche, et Giacomo le vigneron italien à droite.

Hier nous avions donc rendez-vous avec Giacomo, le bel italien. Vous le voyez une fois et comme moi vous tombez amoureuse mesdames. Il n'était pas venu en Ferrari cette fois, mais son chauffeur Laurent Baraou était là. Nous avons dégusté deux blancs, dux rouges, et un rouge pétillant.

Le Roero Arneis 2007, fait avec le cépage du même nom, est un jeune blanc à la robe jaune pâle et aux reflets dorés. C'est un vin assez discret mais très fin et élégant, qui séduit par des notes florales au nez, et des notes herbacées en bouche. C'est un vin fait qui manque de caractère pour moi, je préfère les vins plus expressifs. Certains l'ont apprécié pour son caractère typique du Piémont, ce cépage existant que sur ce terroir il me semble.

Photo0341

Giacomo Vico, Roero Arneis 2007

J'ai largement préféré le second blanc, un Langhe Chardonnay 2004. Une robe dorée bien plus vive et un bien plus ouvert, sur des notes beurrées. Comme son nom l'indique c'est un 100% Chardonnay, passé quelques mois en fûts neufs. En bouche c'est rond, c'est gras, c'est aromatique avec de la vanille et de la pomme. J'aime bien.

Photo0345           Photo0347

On passe au premier rouge, le Langhe Rosso, un assemblage de Barbera et de Nebbiolo (le cépage du brouillard), de deux millésimes différents, 2005 et 2006. Une belle robe rubis, des notes de cerises et de fruits rouges, en bouche c'est soyeux, tannique à point, j'aime beaucoup.

Photo0348

Le second rouge m'a bien plus également, un Roero 2005 je crois, un 100% nebbiolo. Une robe un peu plus intense que le précédent, et un nez plus subtil. On retrouve les notes de cerise, plus quelques arômes tertiaires et des épices. Très bien.

C'est là qu'Alan le magicien fait irruption dans le bar. Il nous en a fait voir de toutes les couleurs, bravo. Heureusement qu'il n'a pas fait disparaître les vins de Giacomo!

Photo0350

Et on termine en beauté avec un vin original que j'aime beaucoup. J'en boirais pas des quanités industrielles mais en dessert c'est un régal. Ce fameux Birbet (Bébert pour les intimes), fait avec le cépage Brachetto del Roero. C'est une fermentation un peu spéciale dont vous trouverez la description ici. C'est un vin fraise: une couleur fraise et un nez et une bouche de yaourt aromatisé à la fraise. C'est exactement ce que j'avais ressenti la première fois que je l'ai dégusté. Et franchement j'ai trouvé que ça allait très bien avec les mini tiramisu d'Armel.

Très belle soirée à Nantes dans le magnifique bar d'Armel. Merci à tous!!

Vous rêvez de rencontrer Giacomo Vico et de déguster ses vins; rendez-vous le 22 novembre à Bû! Plus d'infos ici.

Vous rêvez de rencontrer Armel et de passer une excellente soirée italienne à Nantes: ça se passe au 18 rue de Briord, à 3 min à pied de Bouffay.