Photo0217Aujourd'hui Dindonswine a testé pour vous certains ateliers Les Secrets du Vin à la Défense, diverses dégustations qui vous sont proposées au centre commercial des Quatre Temps jusqu'au 25 octobre. J'ai dégusté trois vins au stand des Côtes du Rhône, vous savez ces vins qui font des pubs à la radio (cling cling cling Côtes du Rhône, les vins avec des fines herbes dedans, les vins avec des omega 3 dedans etc...)?

'

Une oenologue très sympa nous a fait dégusté trois vins: un Côtes du Rhône village Séguret 2006 me semble t-il, frais et fruité au nez mais trop acide en bouche.

Photo0202

Nous avons enchainé avec un Côtes du Rhône village Signargues du domaine de la Montagnette, millésime 2007. C'est un peu plus fermé quoiqu'on distingue d'agréables notes confiturées et épicées. Le cépage dominant est le grenache, + syrah, carignan, mourvèdre, les cépages typiques de la région. Le vigneron est en bio (ou du moins sans pesticide), vendange manuellement, et ne filtre pas ses vins. En bouche c'est rond et agréable, c'est très sympa comme vin.

Photo0208

On a fini par un Côtes du Rhône Village fait du côté de Gigondas, La Châsse du Pape Réserve, un vin passé en fûts donc avec des notes boisées et vanillées, de la rondeur en bouche. Au nez c'était sur le fruit, la cerise noire, la mûre, et assez frais. Assez agréable aussi mais avec un potentiel de garde moins important que le précédent. 

Photo0205

Dégustation dans des verres en plastique, dans un centre commercial, donc les conditions ne sont pas idéales. Cependant les oenologues présents sont compétents et relèvent le défi avec brio. Ils connaissent leur sujet, sont agréables, et répondent volontiers à toutes vos questions. Ce qui est un peu dommage c'est qu'ils ne parlent pas des vignerons en particuliers, ou du moins ne les citent pas. Ils présentent la région, les cépages, les terroirs, mais ne s'attardent pas sur les spécificités de chaque vigneron.

Photo0201Ensuite direction l'initiation à la dégustation proposée par l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité donc c'est aussi bien les AOC que les Label Rouge ou autres AB). On peut patienter en regardant ces fûts pédagogiques ou les différents terroirs présentés dans des boîtes en verre. 19h20 c'est le dernier"cours" de la journée, nous sommes 7 à écouter attentivement une ingénieur de l'INAO, qui nous parle brièvement de son métier (parmi les attributions de l'INAO figure la délimitation des zones d'AOC, comme celle du Champagne par exemple), avant de nous apprendre les bases de la dégustation, avec le premier verre de vin dégusté à l'aveugle (dans des vrais verres cette fois, des verre INAO bien sûr!).

La vue (couleur, intensité, fluidité), le nez (arômes végétaux, floraux, empyreumatiques, animaux, épicés) et les sensations gustatives (sucré, salé, amer, acide) sont résumés sur un document donné à chaque participant:

Photo0218

Photo0213Le premier vin (à droite sur la photo) est rouge avec des reflets bleutés, intensité moyenne, ouvert, sur le fruit, et évoluant vers des notes fumées. En bouche c'est un peu acide, trop à mon goût, bien que ça s'estompe avec l'oxydation. C'est plutôt long, donc agréable pour apprécier les arômes. Nous étions en Bourgogne, sur du pinot noir évidemment, un Givry 1er cru 2006, passé 12 mois en fûts, assez sympa.

La robe du second vin est plus vers le violacé, plus soutenue. Au nez c'est fermé, en bouche ça ne me raconte rien, c'est amer, astringent, rien ne ressort de ce vin, c'est frustrant et désagréable. Eh bien nous étions dans le bordelais, un Bordeaux supérieur 2005. Rien d'intéressant.

La robe du troisième était semblable à la précédente, au nez on avait du fruit et de notes de sous-bois. Et franchement c'était le sixième vin de la soirée et je ne distinguais déjà plus grand-chose...Nous étions dans les Côtes du Rhône, dans l'appellation Vinsobres, un 2006.

Photo0214

Les trois vins dégustés à l'aveugle, 3, 2, 1 de gauche à droite. Une initiative originale et intéressante, aux Quatre Temps à la Défense jusqu'au 25 octobre.

Là encore je regrette qu'on ait pas parlé des vignerons, même si ce n'est clairement pas le but de l'opération...En plus comme c'était le dernier cours ils étaient en train de ranger (à 20h30 le vendredi soir je les comprends!) et je n'ai même pas vu les bouteilles! Je vais être obligée d'y retourner la semaine prochaine! Surtout qu'il me reste les stands Bordeaux et huîtres+Bordeaux à essayer! :-)

Sur ce bon week-end oenologique à tous, et si vous ne savez pas où aller faire vos courses allez donc à la Défense!