Jeudi dernier avait lieu l'avant-dernier des 10 cours d'oenologie que nous suivons avec Aloys à l'Union des Oenologues de France (http://www.oenologuesdefrance.fr/apprendre_degustation.php). Et ce soir c'était Bourgogne. Nous avons dégusté 12 vins en deux heures, le professeur nous a fait découvrir la région beaucoup trop vite. Je me passerai donc de vous parler des 12, je vais me concentrer sur mes préférés, dans l'ordre de dégustation:

AOC Châblis: Bovier & Fils, 2006

Nez typique du Chardonnay avec de la fleur d'acacia, c'est léger et frais, "matière et élégance" comme dirait le prof. Entre 5 et 7,9€ la bouteille.

PICT3444AOC Pernand Vergelesses: Jaffelin, Les Villages de Jaffelin, 2004

J'ai un faible pour le Pernand, le rouge comme le blanc, car mon père est très fier de son producteur de Pernand favori Gabriel Muskovac. Dans la famille on adore tous (tousse) tous (tou) ses vins. Et celui de Jaffelin que nous avons goûté n'est pas mal non plus: fruité, riche en arômes, bien rond comme je les aime, avec une finale limité grillé et fort agréable. Et la bouteille est apparemment à 11,9€, ce qui reste raisonnable. D'après le prof c'est une bonne maison, qui fait également du Pernand rouge, du Chambolle Musigny, du Gevrey Chambertin etc...

AOC Meursault: Albert Grivault 2005

Ce vin était parfait, rond, longueur en bouche sans acidité sur la fin. D'après le prof on peut encore largement le garder 5 ans. 60 à 76€ la bouteille quand même! Et il faut que je me renseigne parce que je ne sais plus si c'était un Perrières tout court ou un Clos des Perrières, le Clos 1ère classe de Meursault, le meiux exposé avec le meilleur terroir. Je vous tiendrai au courant.

AOC Fixin: domaine Fougeray de Beauclair, Clos Marion 2002

Vin réservé et discret (ça pourrait être des défauts mais là pas du tout), droit, avec plutôt des arômes tertaires mais que je ne saurais vous faire partager ce qui est terrible car j'ai adoré ce vin; eh oui j'ai encore des progrès à faire....

Et pour ceux qui comme moi ne sav(ai)ent pas situé Fixin sur une carte:

fixin

AOC Nuits Saint-Georges: Jean-Pierre Mugneret 2003

Idem, moi qui ait encore un peu de mal à apprécier les rouges j'ai adoré celui-là. Et Mugneret, c'est du solide, une valeur sûre (délire d'étudiants participant aux cours...). C'est rond, ça assèche pas la bouche, en bouche c'est bien structuré c'est pas le bazar;et puis en même temps c'est aromatique à la fois au nez et en bouche, ce qui est toujours appréciable.

Voilà pour la soirée, qui fut fort sympathique et enrichissante malgré la vitesse de dégustation.

Source: prix donnés à titre indicatif par l'Union des Oenologues de France.